Essais cliniques en/de la Suisse

Tamoxifène pour la dystrophie musculaire de Duchenne

Dans l’étude TAM-DMD randomisée de Phase 1, en double aveugle, contrôlée par placébo, on évalue l’effet du Tamoxifène sur des jeunes atteints de la dystrophie musculaire de Duchenne. Des études effectuées sur des souris malades ont montré des résultats encourageants. Le recrutement des patients débutera à fin 2017 dans sept pays dont la Suisse, soit à  l’Hôpital universitaire pédiatrique de Bâle(UKBB). Ce dernier assurera la direction de l’étude internationale.

L’étude est financée par l’UE, le fonds national suisse de la recherche et les organisations de patients Duchenne d’Angleterre, de Hollande et de Monaco.
Contact : UKBB

Phase III Etude avec Catena®/Raxone® dans la Dystrophie Musculaire de Duchenne

1) Etude DELOS randomisée de  Phase III, en double aveugle, contrôlée par placébo.
65 patients atteints de DMD âgés de 10 à 18 ans, ne prenant pas de traitement par corticostéroïdes simultanément ont été randomisés. L'étude a atteint son objectif primaire qui était de montrer une différence entre les 2 bras de traitement (Catena®/Raxone® et Placébo) sur le changement du Flux Expiratoire Maximal (p=0.04) sur la période allant de la Baseline à la semaine 52 de traitement. Le Flux Expiratoire Maximal est une mesure de la force des muscles impliqués dans la respiration qui, lorsqu'elle diminue, devient un facteur contributif de la morbidité et de la mortalité dans la DMD. Catena®/Raxone® (900 mg/jour) était sûr et bien toléré avec des taux d'événements indésirables comparables au placébo.  Les objectifs secondaires concernant la fonction respiratoire corroborent le résultat positif de l'objectif primaire.
L'étude a été financée by Santhera Pharmaceuticals Ltd, Liestal.

Vidéo sur les résultats:  https://www.youtube.com/watch?v=icoM1gsX_2E 
Publication scientifique sur Lancet.

2) Etude SIDEROS randomisée de  Phase III, en double aveugle, contrôlée par placébo.
266 patients atteints de DMD âgés de 10 ans, prenant de traitement par corticostéroïdes simultanément ont été randomisés. L'étude durera 18 moins/78 semaines avec une dose de Catena®/Raxone® de 900 mg/jour. L'étude recrute dans  plusieurs pays, en dessous en Suisse pres l‘Hôpital universitaire pédiatrique de Bâle.
L'étude est financée par Santhera Pharmaceuticals Ltd, Liestal.

Omigapil dans la Dystrophie Musculaire Congénitale

Santhera Pharmaceuticals conduit une étude de Phase I en pédiatrie chez des patients atteints de Dystrophie Musculaire Congénitale (DMC) avec omigapil, un anti-apoptotique développé par Novartis  dans d’autres indications neurologiques, et candidat idéal pour le traitement de la DMC, maladie dans laquelle la mort par apoptose des cellules musculaires est un facteur majeur. L’étude (CALLISTO) de Phase I évaluera le profil pharmacocinétique, l’innocuité et la tolérabilité du traitement oral par omigapil des enfants et adolescents atteints de DMC, et déterminera la faisabilité de certains examens cliniques utilisés en DMC pour le développement de futurs essais cliniques qui auront pour objectif de mesurer l’efficacité du traitement. Une nouvelle formulation liquide d’omigapil a été développée par Santhera spécialement pour cette population de patients. CALLISTO se déroulera au National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS) de la NIH  à Bethesda, au Maryland, et inclura 20 patients capables ou incapables de marcher, âgés de 5 à 16 ans, souffrant soit de la DMC d’Ullrich soit de la DMC MDC1A, qui seront traités pendant 12 semaines. Un comité d’experts indépendants (DSMB) s’assurera de la sécurité des patients et des progrès de l’étude.
Le programme est soutenu financièrement à hauteur de CHF 1.3 million par EndoStem, du 7ème programme-cadre pour la recherche de l’Union européenne et par deux organisations de patients, l’association Cure CMD basée aux Etats-Unis et la Fondation suisse pour la Recherche sur les Maladies Musculaires. L'étude est terminée (clinicaltrials.gov).

Metformin et Citrullin in BMD/DMD

L’Hôpital universitaire pédiatrique des deux Bâle (UKBB) a examiné dans deux études l’efficacité d’une thérapie combinée de deux médicaments, la metformine et la L-citrulline. Ces études placées, sous la direction du PD Dr Dirk Fischer, médecin chef à l’UKBB, sont destinée à des patients souffrant de la dystrophie musculaire de Duchenne ou de Becker. 

La metformine est un antidiabétique utilisé pour abaisser une glycémie élevée ou en en cas de résistance à l’insuline. Des études ont montré qu’une résistance à  l’insuline est souvent présente chez des patients avec une dystrophie de Duchenne ou de Becker. Cela entraîne une pénétration réduite du glucose dans les cellules musculaires, provoquant ainsi une diminution de la force musculaire

La L-citrulline est un acide aminé et un élément important du cycle de l’urée, dans lequel elle est convertie en monoxyde d’azote (NO). Le NO stimule la circulation sanguine  et la production d’énergie dans le muscle. Elle est le précurseur naturel de la L-arginine que  le  corps peut lui-même produire mais en quantités insuffisantes pour couvrir les besoins.

Essai 1: Cette étude a compris 20 patients souffrant de dystrophie musculaire de Becker qui ont été traités  pendant 3 mois par la citrulline et la  metformine. Cette étude a terminé en septembre 2014  et est financée par la Fondation Lorenzo Piaggio, le  pool de recherches de la clinique neurologique universitaire de Bâle, le Fonds de  recherche de l’Université de Bâle et l’Association de recherche neuromusculaire de Bâle (NeRAB).

Essai 2: double aveugle (placebo) essai avec 47 patients souffrant de la dystrophie musculaire de Duchenne et âgés de 6,5 à 10 ans. Cette étude a terminé en 2015 et a reçu un soutien financier de la Fondation Suisse de Recherche sur les Maladies Musculaires, du  Fonds national suisse de la recherche, du Fonds de recherche de l’Université de Bâle, de l’Association de la Suisse romande et italienne contre les myopathies et de la Schweizerische Muskelgesellschaft.